L’Architecture Hexagonale sur un projet Web + Mobile (Partie 2 sur 5)

Explorons comment la logique métier peut être partagée et gérée efficacement à travers différentes plateformes.

Dans l'article précédent nous avons initialisé notre monorepo, la CI, le framework de test et préparé la structure de notre projet et plus précisément de notre Architecture Hexagonale pour la lib core.

Dans ce nouvel article de la série notre objectif va être de mettre en place l'Architecture Hexagonale et de montrer comment grâce à elle nous allons pouvoir développer et créer de la logique métier sans UI (donc sans ouvrir le navigateur ou l'app mobile). Pour cela nous allons travailler en TDD (Test-Driven Development, vous pouvez voir mon article à ce sujet) et utiliser le feedback des tests.

L'Architecture Hexagonale

La structure cible

Pour rappel, voici la structure que l'on va mettre en place à l'issue de cet article :

- src
    - wallet
       - __ tests __
         - wallet.service.test.ts
       - domain
         - wallet.ts
         - wallet.repository.ts
         - wallet.service.ts
       - infrastructure
         - in-memory-wallet.repository.ts
         - local-storage-wallet.repository.ts
         - mmkv-wallet.repository.ts
       - user-interface
         - wallet.store.ts

Chose promise, chose due ! Nous allons maintenant rentrer dans le détail de chaque fichier, à quoi ils servent et ce qu'ils contient.

Développer en TDD

Lorsqu'on travaille en TDD on commence par le test et ce test va nous guider vers un objectif. Il va nous assurer qu'on suit le bon chemin à l'aide de la boucle de feedback régulière qu'on obtient à l'aide des tests. Pour en savoir plus sur la méthodologie à suivre pour faire du TDD je vous invite à nouveau à lire mon article à ce sujet.

Nous allons commencer par travailler sur l'entité Wallet qui correspond à un portefeuille qui a un solde négatif ou positif (par exemple on peut avoir le portefeuille "Compte Principal Julien" qui a un solde positif de 1000€).

Voici les tests mis en place pour cette entité :

describe('Wallet Service', () => {
	let service: WalletService

	beforeEach(() => {
		const repository = new InMemoryWalletRepository()
		service = new WalletService(repository)
	})

	test('getAll > should retrieve all wallets', async () => {
		const newWallet = { id: '1', name: 'Wallet 1', balance: 0 }

		await service.create(newWallet)
		const retrievedWallets = await service.getAll()

		expect(retrievedWallets).toEqual([newWallet])
	})

	test('get > should retrieve a wallet according to an id', async () => {
		const newWallet = { id: '1', name: 'Wallet 1', balance: 0 }

		await service.create(newWallet)
		const retrievedWallet = await service.get(newWallet.id)

		expect(retrievedWallet).toEqual(newWallet)
	})

	test('create > shoudl create a wallet', async () => {
		const newWallet = { id: '1', name: 'Wallet 1', balance: 0 }

		const createdWallet = await service.create(newWallet)
		const retrievedWallets = await service.getAll()
		const retrievedWallet = await service.get(createdWallet.id)

		expect(createdWallet).toEqual(newWallet)
		expect(retrievedWallets).toEqual([newWallet])
		expect(retrievedWallet).toEqual(newWallet)
	})

	test('update > should update the specified wallet', async () => {
		const newWallet = { id: '1', name: 'Wallet 1', balance: 0 }
		const updatedWallet = { id: '1', name: 'Wallet 1', balance: 100 }

		await service.create(newWallet)
		const retrievedWallet = await service.get(newWallet.id)
		const modifiedWallet = await service.update(updatedWallet)
		const retrievedModifiedWallet = await service.get(modifiedWallet.id)

		expect(retrievedWallet).toEqual(newWallet)
		expect(modifiedWallet).toEqual(updatedWallet)
		expect(retrievedModifiedWallet).toEqual(updatedWallet)
	})

	test('delete > should delete a wallet according to an id', async () => {
		const newWallet = { id: '1', name: 'Wallet 1', balance: 0 }

		await service.create(newWallet)
		const retrievedWallet = await service.get(newWallet.id)
		await service.delete(newWallet.id)
		const retrievedWallets = await service.getAll()

		expect(retrievedWallet).toEqual(newWallet)
		expect(retrievedWallets).toEqual([])
	})
})

On peut comprendre via ces tests que les cas d'utilisations de notre entité sont :

  • getAll, récupération de tous les portefeuilles
  • get, récupération d'un portefeuille en particulier
  • create, création d'un portefeuille
  • update, mise à jour d'un portefeuille
  • delete, suppression d'un portefeuille

Nous allons voir maintenant comme réussir à mettre en place ces tests.

Domain

Nous allons commencé par créer le contenu de la partie Domain. Dans cette partie nous allons retrouver tout ce qui représente le problème à résoudre (problème métier). C'est une partie qui doit être totalement indépendante.

L'entité

Commençons par créer notre entité Wallet correspondant à un portefeuille.

type Wallet = {
	// un identifiant unique (ex: 4d0c2e72-be1a-4e2c-a189-2f321fcdc3a4)
	id: string

	// un nom (ex: Compte Principal Julien)
	name: string

	// un nombre positif ou négatif pour le solde (ex: +1000€)
	balance: number
}


Le repository

Maintenant que notre entité est définie, nous allons définir une interface que l'on appelle également port qui va préciser comment interagir avec cette entité. Nous utilisons ici un modèle de conception d'inversion de dépendances qui nous permet de rester totalement libre sur les outils à utiliser pour respecter cette interface. Nous pourrons très bien implémenté cette interface en utilisant une base de données, une API ou un localStorage par exemple, le domaine s'en fiche.

interface WalletRepository {
	getAll(): Promise<Wallet[]>
	get(walletId: string): Promise<Wallet | undefined>
	create(wallet: Wallet): Promise<Wallet>
	update(wallet: Wallet): Promise<Wallet>
	delete(walletId: string): Promise<void>
}

Le service

Nous avons notre entité et nous savons commencer interagir avec, maintenant nous allons créer un service qui va consumer une implémentation du de notre interface repository (partie suivante dans l'infrastructure).

class WalletService implements WalletRepository {
	constructor(private repository: WalletRepository) {}

	getAll() {
		return this.repository.getAll()
	}

	get(walletId: string) {
		return this.repository.get(walletId)
	}

	create(wallet: Wallet) {
		return this.repository.create(wallet)
	}

	update(wallet: Wallet) {
		return this.repository.update(wallet)
	}

	delete(walletId: string) {
		return this.repository.delete(walletId)
	}
}

Infrastructure

L'infrastructure est composée des différentes implémentations des ports du domaine, on les appelle également Adapters. Ici, nous aurons du code spécifique pour consommer une technologie concrète (une base de données, une API, etc.). C'est une partie qui ne doit dépendre uniquement du domaine.

L'implémentation du repository

Nous allons maintenant voir l'une des implémentation possible de notre WalletRepository. Pour commencer nous allons faire du in-memory, pratique notamment pour la mise en place des premiers tests de nos cas d'utilisations.

class InMemoryWalletRepository implements WalletRepository {
	private wallets: Wallet[] = []

	getAll() {
		return Promise.resolve(this.wallets)
	}

	get(walletId: string) {
		return Promise.resolve(this.wallets.find((wallet) => wallet.id === walletId))
	}

	create(wallet: Wallet) {
		this.wallets.push(wallet)
		return Promise.resolve(wallet)
	}

	update(wallet: Wallet) {
		const index = this.wallets.findIndex((w) => w.id === wallet.id)
		this.wallets[index] = wallet
		return Promise.resolve(wallet)
	}

	delete(walletId: string) {
		const index = this.wallets.findIndex((w) => w.id === walletId)
		this.wallets.splice(index, 1)
		return Promise.resolve()
	}
}

Comment dis précédemment, il s'agit d'une des multiples implémentation possible de notre WalletRepository. Nous pouvons très bien imaginer plus tard mettre en place un LocalStorageWalletRepository ou bien un SupabaseWalletRepostory.

Vous pouvez consulter mon répertoire public de broney sur GitHub pour voir mon implémentation de ces 2 repository et notamment de comment j'ai adapté ma série de test pour garantir leur bon fonctionnement.

User Interface

La partie user interface est composée de tous les adaptateurs qui constituent les points d'entrée de l'application. Les utilisateurs utilisent ces adaptateurs pour pouvoir interagir avec le coeur de l'application. Dans notre cas nous allons régulièrement utiliser des stores en utilisant la libraire Zustand. Il s'agit d'une libraire JS minimaliste pour la gestion d'états (une solution plus complexe serait par exemple Redux).

Voyons voir comment articuler notre store Zustand pour permettre à l'utilisateur d'interagir avec le coeur de l'application.

import { createStore } from 'zustand/vanilla'
import { InMemoryWalletRepository } from '../infrastructure/in-memory-wallet.repository'
import { WalletService } from '../domain/wallet.service'
import { Wallet } from '../domain/wallet'

const repository = new InMemoryWalletRepository()
const service = new WalletService(repository)

type States = {
	wallets: Wallet[]
	currentWallet: Wallet | undefined
}

type Actions = {
	load: () => void
	setCurrentWallet: (wallet: Wallet) => void
	getWallet: (walletId: string) => void
	createWallet: (wallet: Wallet) => void
	updateWallet: (wallet: Wallet) => void
	deleteWallet: (walletId: string) => void
}

export const walletStore = createStore<States & Actions>()((set) => ({
	wallets: [],
	currentWallet: undefined,

	load: async () => {
		const allWallets = await service.getAll()
		set({ wallets: allWallets })
	},

	setCurrentWallet: (wallet) => set({ currentWallet: wallet }),

	getWallet: async (walletId: string) => {
		const wallet = await service.get(walletId)
		set({ currentWallet: wallet })
	},

	createWallet: async (wallet: Wallet) => {
		const newWallet = await service.create(wallet)
		set((state) => ({ wallets: [...state.wallets, newWallet] }))
	},

	updateWallet: async (wallet: Wallet) => {
		const updatedWallet = await service.update(wallet)
		set((state) => ({
			wallets: state.wallets.map((w) => (w.id === updatedWallet.id ? updatedWallet : w)),
			currentWallet: state.currentWallet?.id === updatedWallet.id ? updatedWallet : state.currentWallet,
		}))
	},

	deleteWallet: async (walletId: string) => {
		await service.delete(walletId)
		set((state) => ({
			wallets: state.wallets.filter((w) => w.id !== walletId),
			currentWallet: state.currentWallet?.id === walletId ? undefined : state.currentWallet,
		}))
	},
}))


Avec ce store on remarque qu'on va pouvoir facilement, dans n'importe quel environnement JavaScript, charger, définir, récupérer, créer, mettre à jour et supprimer des portefeuilles, tout en maintenant un état global pour l'ensemble des portefeuilles et du portefeuille courant.

Conclusion

Nous avons maintenant terminé ce deuxième article de cette série sur le développement d'une application web et mobile avec l'Architecture Hexagonale et le partage de la logique métier et des composants UI.

Dans cette deuxième partie nous avons vu comment travailler en TDD et surtout comment écrire de la logique métier sans avoir à ouvrir une quelque interface à l'exception du terminal pour les retours de tests.

Nous avons également eu un aperçu de comment nous allons interagir avec nos applications avec le coeur de l'application, via notre store Zustand. Nous irons plus loin à ce sujet dans le prochain article, la troisième partie : Partager de la logique métier et des composants entre le Web et le Mobile.

Sommaire
Nos autres catégories
Notre newsletter tous les mois :
Je m'abonne
Merci ! C'est dans la boîte :)
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Partager sur :
Nos autres catégories
Notre newsletter tous les mois :
Je m'abonne
Merci ! C'est dans la boîte :)
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Partager sur :

Nos experts vous parlent
Le décodeur

L’Architecture Hexagonale sur un projet Web + Mobile (Partie 1 sur 5)
27/2/2024

Hola, je vais vous présenter le début d'une nouvelle série d'articles dédiées à la construction d'un projet Web et Mobile en mettant à profit l'Architecture Hexagonale. Durant toute cette série, nous allons explorer comment la logique métier peut être partagée et gérée efficacement à travers différentes plateformes.

Nos objectifs

Nous allons avoir plusieurs objectifs à atteindre au fil de ce projet :

  • Apprendre comment développer une application Web et Mobile à la fois en mettant à profit les technologies modernes (Nx, Expo, Remix, Vitest, etc.)
  • Comprendre les principes de l'Architecture Hexagonale et comment l'appliquer pour optimiser le partage de la logique métier
  • Gagner en compétence et en confiance pour lancer votre propre projet multi-plateforme, tout en développant une base de code propre et maintenable

La structure de la série

Comme je l'ai dis au début de ce premier article, ce projet donnera lieu à une série d'articles qui sera structurée de cette manière :

  • Partie 1 (cet article) : présentation du projet et mise en place d'un monorepo avec Nx
  • Partie 2 : développer sans UI avec l'Architecture Hexagonale
  • Partie 3 : partager de la logique métier et des composants entre le Web et le Mobile
  • Partie 4 : refactor serein avec les tests et l'Architecture Hexagonale
  • Partie 5 : déploiement Web et Mobile avec Netlify et EAS

Le projet

Le projet qui va nous aider à mettre en avant l'Architecture Hexagonale est un outil de gestion de budget que l'on appellera broney (le bro qui t'aides à gérer ta money 😎). Cet outil sera composé de deux applications, une première, web, développée avec Remix et une deuxième, mobile, développée avec Expo. Nous aurons donc 2 applications React et React Native avec un package TypeScript qui contiendra la logique métier partagée entre ces 2 applications.

Stack

La Stack que j'ai choisi est très subjective, on y trouve quelques frameworks qui mérite selon moi plus de lumière (Remix notamment et Nx face à NextJS et Turborepo). Néanmoins il est important de comprendre que peu importe les frameworks et libraires utilisées, le coeur de l'application sera complètement agnostique et réutilisable dans n'importe quel contexte.

Fonctionnalités

Pour mettre en avant l'Architecture Hexagonale nous allons avoir besoin de développer quelques fonctionnalités pour avoir de la logique métier. Nous allons nous focus sur les fonctionnalités suivantes :

  • Mettre en place le storage : react native mmkv pour le mobile et localStorage pour le web
  • Gérer les catégories : lister, ajouter, modifier et supprimer
  • Gérer les portefeuilles : lister, ajouter, modifier et supprimer
  • Gérer les transactions d'un compte : lister, ajouter, modifier et supprimer
  • Authentification avec Supabase
  • Dynamiser toute l'app avec Supabase

Modèle de données

Pour mettre en place les fonctionnalités nous allons avoir besoin des entités suivantes :

  • Wallet, un portefeuille qui a un solde négatif ou positif (par exemple on peut avoir le portefeuille "Compte Principal Julien" qui a un solde positif de 1000€)
  • Category, des catégories servant à préciser le contexte des transactions faites (par exemple on a les catégories "Maison", "Restaurants" et "Divertissements")
  • Transaction, les transactions sont liées à un portefeuille et à une catégorie pour savoir où l'argent est transférée (par exemple on a une transaction du portefeuille "Compte Principal Julien" de 50€ sur la catégorie "Restaurants")

Mise en place du monorepo avec NX

Initialisation du projet

Nous allons utiliser les commandes de Nx pour initialiser notre projet.

➜ npx create-nx-workspace@latest

✔ Where would you like to create your workspace? · broney
✔ Which stack do you want to use? · none
✔ Package-based monorepo, integrated monorepo, or standalone project? · package-based
✔ Enable distributed caching to make your CI faster · Yes


Avec cette commande nous avons le projet Nx configuré de base et sans libs pour le moment. Nous allons travailler avec le style Package-Based Repos qui nous offre plus de liberté en limitant le couplage avec Nx si jamais on souhaite changer facilement d'outil de monorepo. Cela permet également d'avoir des node_modules différents pour chaque app ou lib du projet. En savoir plus sur les différents style d'implémentation de Nx.

Création de la lib core

Nous allons maintenant ajouter notre première lib, la plus importante : core. En effet, c'est dans cette lib que nous allons mettre notre Architecture Hexagonale et la logique métier qui sera utilisée par nos applications Web et Mobile.

➜ nx g @nx/js:lib libs/core

✔ Which unit test runner would you like to use? · vitest
✔ Which bundler would you like to use to build the library? Choose 'none' to skip build setup. · rollup

Cette commande nous a généré une lib avec le framework de test Vitest, une config eslint et prettier que l'on peut adapter à nos preferences que je ne détaillerai pas ici.

Il est possible de compiler notre lib avec la commande nx core build et d'executer les tests avec nx core test.

Mise en place de la CI

Maintenant que nous avons les tests setup ainsi que prettier et eslint, il est pertinent de mettre en place une CI pour avoir du feedback régulier sur la bonne tenue du code. Pour la CI nous allons simplement suivre la documentation de Nx et utiliser les GitHub Actions.

Nous allons donc simplement ajouter un fichier .github/workflows/ci.yml assez simple qui peut être étoffé.

name: CI
on:
	push:
	branches:
	- main
	pull_request:

jobs:
	main:
		runs-on: ubuntu-latest
		steps:
			- uses: actions/checkout@v4
				with:
					fetch-depth: 0
			# Cache node_modules
			- uses: actions/setup-node@v3
				with:
					node-version: 20
					cache: 'yarn'
			- run: yarn --no-progress --frozen-lockfile
			- uses: nrwl/nx-set-shas@v4.0.4

			- run: npx nx format:check
			- run: npx nx affected -t lint,test,build --parallel=3

Cette simple CI permet vérifier le bon formatage prettier, d'effectuer les validations eslint et de build et de s'assurer que les tests sont sans erreurs.

Structure du projet

Rentrons plus en détails dans ce que l'on vise comme structure de projet une fois les apps mise en place et notre lib core développée avec l'architecture hexagonale.

- apps

    - mobile : notre application React Native développée avec Expo
    - web
: notre application React développée avec React

- libs
    - ui
: nos composants React et React Native utilisés par les apps web et mobile
    - tailwind
: notre configuration tailwind utilisée par les apps web et mobile ainsi que la lib ui
    - core
: notre architecture hexagonale qui contient le coeur de notre application et toute la logique métier réutilisable par les apps web et mobile

Pour aller plus loin, on peut très bien envisager d'avoir une app en plus pour un Storybook.

La lib qui va nous intéresser et la lib core évidemment. Elle sera structurée de cette manière :

- libs
    - core
         - src
              - wallet
                   - tests
                        - wallet.service.test.ts
: la logique métier testées
                        - wallet.test.ts
: les règles métiers testées
                   - domain
                        - wallet.ts
: l'entité qui représente les portefeuilles et qui contient des règles métiers
                        - wallet.repository.ts
: le contrat qui détermine comment manipuler l'entité pour lister, ajouter, etc.
                        - wallet.service.ts : le service qui consume une implémentation de contrat

                   - infrastructure
                        - in-memory-wallet.repository.ts
: une implémentation du contrat
                        - local-storage-wallet.repository.ts
: idem
                        - supabase-wallet.repository.ts : idem
                   - user-interface
                        - wallet.store.ts :
un store zustand vanilla, utilisable dans n'importe quel environnement javascript et qui sera utilisé dans nos apps
              - category
                   - ...
           - ...

Nous verrons le contenu de chaque fichiers ainsi que les détails du fonctionnement de ces derniers dans le prochain article !

Conclusion

Nous avons terminé le premier article de cette série sur le développement d'une application web et mobile avec l'Architecture Hexagonale et le partage de la logique métier et des composants UI.

Dans cette première partie nous avons vu comment mettre un place un monorepo et nous avons pourquoi et comment ce monorepo va nous aider à partager la logique métier entre nos différentes applications. Nous avons également bien délimité le périmètre et les fonctionnalités attendues pour notre première version, le MVP, de broney.

Enfin, à la fin de cet article nous avons commencé à entrevoir la structure du projet en mettant en évidence l'Architecture Hexagonale, ce sera le thème de la deuxième partie : Développer sans UI avec l'Architecture Hexagonale.

Le multi-tenant, un indispensable pour une solution SaaS
23/12/2023

Lorsque l’on développe une solution SaaS, il est nécessaire de bien penser son architecture, surtout si à l’avenir vous réfléchissez déjà à faire découpler plusieurs instances de celle-ci.

Pour imager, prenons pour exemple un site e-commerce.

Vous pouvez faire le choix de partir sur une architecture simple pour votre MVP, avec tout simplement votre boutique à Paris, mais dès lors où le besoin d’avoir plusieurs boutiques se présente, plusieurs questions vont venir à vous.

Ces questions pourraient concerner :

La gestion du stock : est-elle centralisée ? Y-a-t’il un stock par boutique ?

La gestion des produits : est-ce que chaque boutique est indépendante, est-ce qu’elle a ses propres produits ?

La gestion des utilisateurs : est-ce que je stocke les données utilisateurs par boutique ? Est-ce que j’ai une base commune d’utilisateurs ?

Toutes vos réponses vont impacter la façon dont vous allez mettre en place le multi-tenant.

Le multi-tenant

Vous l’avez compris, on parle de multi-tenant lorsque l’on doit gérer plusieurs contextes dans une application, si l’on devait reprendre notre exemple précédent on considèrerait chaque boutique comme un contexte.

Architecture single-tenant vs multi-tenant

Gestion en single-database

La gestion du multi-tenant au moyen d'une seule base de données présente plusieurs avantages significatifs.

Architecture multi-tenant single-database

Tout d'abord, elle simplifie considérablement la maintenance car il n'y a qu'une seule base a gérer en cas de bugs ou de restauration des backups.

De plus, la base de données demeure relativement simple à gérer avec l'utilisation d'un champ tenant_id (store_id) pour distinguer les différents tenants.

Cela offre un avantage financier car il n'y a pas de surcoût au niveau de l'infrastructure.

L'approche du multi-tenant avec une seule base de données comporte également certains inconvénients notables.

Dans le cas de l'utilisation d'un Framework PHP tel que Laravel ou Symfony par exemple, l'adaptation des packages de la communauté ainsi que des requêtes SQL est nécessaire, ce qui peut entraîner des coûts de développements supplémentaires.

En effet, il faudra ajouter un critère à chaque requête pour spécifier le bon tenant à utiliser, un oubli entraînerait des conséquences assez importantes.

De plus, la centralisation des données peut rendre la restauration de données complexe si on a besoin de restaurer les données pour un tenant précis.

Gestion en single-database multi-schema

Une alternative possible dans l'implémentation du multi-tenant consiste à attribuer à chaque tenant ses propres tables au sein de la base de données.

Architecture multi-tenant multi-schema

Cette approche offre une isolation accrue et la gestion des données s'en retrouve simplifiée. Tout comme pour l'implémentation précédente, la restauration des données reste simple. En adoptant cette approche, on ajoute donc une séparation des données de tenants.

Cependant, cette approche présente également quelques inconvénients.

La nécessité de restaurer un tenant spécifique peut être plus compliquée, car il faut sélectionner individuellement chacune des tables lors du backup ou lors de la restauration.

De plus, à mesure que le nombre de tenants augmente, le nombre de tables associées peut devenir considérable, ce qui risque de compliquer la gestion à long terme.

Si des modifications sont apportées à la structure d'une table, chaque table dupliquée pour chaque tenant doit être mise à jour individuellement.

Cela rend également la gestion des migrations compliquées avec des frameworks comme Laravel ou Symfony puisqu'ils n'ont pas été prévu à cet effet.

Gestion en multi-database

L'utilisation du multi-tenant avec une base de données spécifique par tenant offre plusieurs avantages.

Architecture multi-tenant multi-database

Une simplicité côté développement, où il suffit de spécifier quel tenant est utilisé sans adaptations complexes de packages ou de requêtes SQL. L'implémentation est donc plus rapide et le code plus facile à maintenir.

Pour le backup et la restauration, il suffit de le faire sur la base de données du tenant.

On peut optimiser les performances en ajustant les ressources allouées à chaque tenant en fonction de ses besoins.

C’est également le schéma idéal si dans un projet chaque tenant correspond à un site client et que ces clients souhaitent une confidentialité et isolation de leur données.

Et pour les désavantages de cette implémentation, on peut avoir plus de serveurs ou plus de base de données à maintenir, il faut avoir quelques bases côté infrastructure pour mettre en place et configurer les environnements et le coût d'infrastructure sera plus conséquent.

Conclusion

Chaque architecture a ses avantages et inconvénients, la décision devra se prendre en fonction de vos besoins, de vos coûts, de l’effectif de votre équipe et de nombreux facteurs qui composeront la pérennité de votre projet.

Sur le Framework Laravel, plusieurs packages existent pour gérer le multi-tenant. Si on devait en opposer deux, le package Laravel Multitenancy de Spatie propose une implémentation simple et légère qu’il faudra agrémenter de “Tasks” selon le mode de gestion que vous allez choisir, tandis que le package Tenancy d’ArchtechX propose plutôt une architecture plus complexe qui répond à un maximum de besoins avec plus d'opinion.

Il est primordial de s’intéresser à chacune des solutions existantes et de créer des POCs avant de se lancer tête baissée dans l’implémentation du multi-tenant.

Et vous ? Lequel de ces packages choisiriez-vous ?

Si vous hésitez encore pas de panique ! Nous étudierons sans doute plus en détails les différences dans un prochain article.

9 exemples d'applications React Native en 2024
26/3/2024

React Native accélère le processus de développement d'applications sur différentes plateformes, grâce à la possibilité de réutiliser la majeure partie du code entre elles.

Si vous vous demandez ce qu'est ce framework, alors nous vous recommandons de consulter notre article : Qu'est-ce que React Native ?

💙 Avantages et Inconvénients de React Native

Dans le développement d'applications mobiles, React Native offre une fusion d'efficacité et de polyvalence pour la création d'applications multiplateformes.

Lorsqu'ils envisagent d'adopter React Native, les développeurs doivent examiner minutieusement ses avantages et ses inconvénients. React Native simplifie le développement d'applications en permettant l'utilisation d'une seule base de code sur différentes plateformes, telles qu'iOS et Android. Cette approche accélère non seulement le processus de développement mais minimise également la consommation de ressources.

Cependant, React Native n'est pas sans défis. Les développeurs peuvent rencontrer des problèmes de compatibilité, des complexités de débogage ou des limitations dans l'accès à certaines fonctionnalités natives. Malgré ces considérations, l'attrait de React Native persiste, évident dans son adoption généralisée par des géants de la technologie comme Microsoft et Shopify pour construire des applications Android et iOS robustes. Alors que le paysage mobile continue d'évoluer, intégrer React Native dans le flux de travail de développement reste une option convaincante pour exploiter la puissance du développement multiplateforme.

Compte tenu de tous les avantages et inconvénients, il n'est pas étonnant que de nombreuses entreprises optent pour React Native pour leur développement d'applications mobiles.

📋 Voici une liste d'exemples de ceux qui ont utilisé ce framework en production.

1. Facebook et React Native

React Native a commencé comme un projet de hackathon de Facebook développé en réponse aux besoins de l'entreprise. Facebook voulait apporter tous les avantages du développement web, tels que des itérations rapides et une seule équipe pour construire l'ensemble du produit, au mobile. C'est ainsi que React Native a été conçu et utilisé dans le développement d'applications mobiles pour les applications iOS et Android.

2. Skype et React Native

Au début de 2017, Skype a annoncé travailler sur une toute nouvelle application, écrite en React Native. Cette nouvelle était encourageante pour les utilisateurs, car l'application bien conçue souffrait de nombreux problèmes. La nouvelle version a été totalement remaniée, depuis les icônes jusqu'à la mise en page complète, en ajoutant quelques fonctionnalités intéressantes.

Il est également important de noter que Microsoft a décidé d'utiliser React Native non seulement pour les plateformes mobiles, mais aussi pour l'application de bureau Windows. Le dépôt GitHub du plugin React Native pour les plateformes Windows universelles a été repris par Microsoft et est en développement actif. Cela montre que le potentiel de RN dépasse le développement d'applications mobiles.

3. Facebook Ads et React Native

La plateforme de réseautage social n'est pas la seule application React Native développée sous l'égide de Facebook. Les publicités Facebook étaient en fait la première application React Native pour Android et la première application entièrement basée sur React Native développée dans l'entreprise.

Le framework semblait parfaitement adapté pour gérer une grande quantité de logique métier complexe nécessaire pour gérer avec précision les différences dans les formats de publicité, les fuseaux horaires, les formats de date, les devises, etc., surtout qu'une grande partie était déjà écrite en JavaScript.

De plus, la mise en œuvre de surfaces UI avec beaucoup de données serait beaucoup plus facile avec React Native. De nombreux composants développés avec l'application Facebook Ads ont été utiles pour d'autres développeurs dans la construction de leurs applications.

4. Instagram et React Native

Instagram a relevé le défi d'intégrer React Native dans leur application native existante, en commençant par la vue la plus simple que vous puissiez imaginer : la vue des notifications push, initialement implémentée en tant que WebView. Cela n'exigeait pas de construire une infrastructure de navigation, car l'interface utilisateur était assez simple.

L'équipe de développement d'Instagram a rencontré quelques problèmes en cours de route, mais ils ont considérablement amélioré la vélocité des développeurs. Entre 85% et 99% du code était partagé entre les applications Android et iOS, en fonction des produits, ce qui a permis à l'équipe de livrer l'application beaucoup plus rapidement qu'avec une solution native.

5. Tesla et React Native

Tesla, le célèbre producteur de voitures électriques, a également rejoint la communauté React Native. L'entreprise a développé son application pour les propriétaires de voitures électriques et de batteries Powerwall en utilisant le framework tendance de Facebook. L'application est conçue pour diagnostiquer et localiser un véhicule, ainsi que pour le contrôler partiellement à l'aide d'un smartphone.

Tesla n'a pas dévoilé beaucoup de détails sur le projet, mais l'application a reçu des retours globalement positifs de la part des clients.

6. Airbnb et React Native

Airbnb a également intégré React Native dans leur application mobile. Ce qu'ils ont d'abord remarqué lorsqu'ils travaillaient avec le framework, c'est que le coût de l'intégration avec des applications natives existantes était élevé, mais cela en valait la peine.

React Native était très facile à démarrer, mais certains défis sont apparus en cours de route. Le problème majeur résultait du fait que les personnes novices en React avaient du mal avec certains concepts de gestion de l'état dans le contexte d'une application React.

Le plus grand avantage, en revanche, était la capacité à réutiliser le code. La plupart des composants étaient extrêmement réutilisables. De plus, React rendait le code très facile à refactoriser et à itérer.

Mise à jour : "En raison de divers problèmes techniques et organisationnels", Airbnb va passer de React Native à un développement entièrement natif. Il convient de noter que l'expérience générale a été décrite par les ingénieurs comme positive.

En outre, il semble qu'Airbnb a reconnu les avantages de React Native et essaie d'incorporer certains de ses concepts dans le développement natif.

Il a publié la bibliothèque Epoxy pour Android, qui emprunte certaines idées à React Native (par exemple, la syntaxe déclarative, la différenciation de l'arbre des composants).

7. SoundCloud Pulse et React Native

SoundCloud Pulse est une application pour les créateurs qui les aide à gérer leurs comptes et à maintenir leur communauté active. Lorsque l'entreprise a commencé à concevoir le second ensemble d'applications natives, elle a rencontré quelques obstacles.

Il était impossible de trouver des développeurs iOS et ils ne voulaient pas avoir un écart important entre les sorties iOS et Android. Par conséquent, une équipe de recherche indépendante a commencé à réaliser des sessions de test utilisateur avec des prototypes basés sur React Native.

Malgré quelques faiblesses que l'équipe de SoundCloud a repérées, leur expérience avec le framework a été globalement positive. Les développeurs ont trouvé plus facile de travailler sur une application basée sur React que sur une application native. De plus, ils étaient capables de construire l'application eux-mêmes sans apport fréquent de développeurs mobiles spécialisés.

8. Uber Eats et React Native

Uber a récemment partagé ses expériences concernant l'utilisation de React Native dans l'ingénierie de son application de livraison de nourriture. Contrairement à l'application standard Uber, le marché Uber Eats implique trois parties : les restaurants, les partenaires de livraison et les consommateurs. Ce modèle nécessitait un tableau de bord supplémentaire pour les restaurants.

Le tableau de bord du restaurant original a été construit pour le web et offrait un accès limité aux fonctionnalités natives des appareils, comme les notifications sonores, ce qui était un problème crucial pour l'expérience utilisateur.

Comme l'équipe avait beaucoup d'expérience avec React mais une exposition limitée à iOS/Android, ils ont décidé de reconstruire le tableau de bord avec RN.

Bien que le framework ne constitue qu'une petite partie de la pile technologique utilisée dans Uber Eats, les développeurs sont très positifs quant à ses possibilités et à sa capacité à les aider à répondre aux besoins à mesure que le marché se développe.

9. Strava et React Native

Strava, l'application populaire de suivi de fitness, est un autre exemple notable de l'intégration réussie de React Native. Reconnaissant le besoin d'une expérience multiplateforme transparente, Strava a adopté React Native pour unifier ses efforts de développement d'applications pour les utilisateurs iOS et Android. L'application offre des fonctionnalités telles que le suivi GPS pour la course et le cyclisme, permettant aux athlètes de se connecter, de se mesurer et de partager leurs activités.

La décision d'adopter React Native a non seulement rationalisé le processus de développement mais a également amélioré la cohérence de l'interface utilisateur sur différents appareils. Les développeurs de Strava ont apprécié la capacité du framework à gérer des fonctionnalités complexes comme le suivi GPS en temps réel tout en maintenant la réutilisabilité du code. En conséquence, les utilisateurs de Strava bénéficient d'une expérience cohérente, quel que soit leur plateforme mobile choisie.

🤔 Et pour conclure ...

Naturellement, il existe de nombreuses autres applications personnalisées écrites en React Native, et nous pouvons voir que l'espace pour le framework dans l'avenir du développement est en croissance.

React Native s'est avéré être une alternative viable au développement d'applications natives et, malgré quelques défauts, il offre une large gamme de possibilités. Avec une croissance dynamique de la communauté et une popularité croissante, nous sommes sûrs de voir de nombreuses autres applications React Native apparaître dans un avenir proche.

Échangeons
sur votre projet !

Nous contacter

Simulateur

Bienvenue dans le
simulateur d’estimation

Sélectionnez
vos besoins

Sélectionnez un ou plusieurs choix

Définissez les
fonctionnalités

Sélectionnez un ou plusieurs choix

Dernière
étape !

Renseignez votre adresse mail pour recevoir l’estimation !
Obtenez l’estimation
Précédent
Suivant

Bravo ! Vous avez terminé
l’estimation de votre future app !

Vous recevrez dans votre boite mail l’estimation personnalisé. Une estimation vous offre la possibilité de vous projeter dans un budget, vous permettant ainsi de planifier en toute confiance. Néanmoins, chez Yield, nous adoptons une approche agile, prêts à remettre en question et ajuster nos évaluations en fonction de l'évolution de vos besoins et des spécificités de votre projet.
Retour au site
Oops! Something went wrong while submitting the form.